Contact

Vous avez un projet et souhaitez collaborer avec nous ?

Vous avez du talent et êtes ultra-motivé pour rejoindre
une équipe de passionnés ?

Ecrivez-nous ou contactez-nous par téléphone.

* Champs obligatoires

8 rue Al Farabi90000 Tanger

Tél : 00 212 (0)5 39 37 39 48
Tél : 00 212 (0)5 39 32 11 18
Email :

Blog

Décryptons l’essentiel de la communication d’influence

SEO, Référencement, Guest-blogging, Pénalité guest-blogging, Google

Guest-Blogging : déclin de la pratique ?

0 commentaires

Le piquant sujet du guest-blogging a fait beaucoup parler de lui ces derniers temps, surtout après l’intervention tranchante de Matt Cutts.

Zoom sur la question !

Qu’est-ce que le guest-blogging ?

Le principe est simple et consiste à inviter des rédacteurs à rédiger et publier des articles sur votre blog et vice-versa.

Bien entendu, la manœuvre n’est pas dépourvue d’intérêt puisque d’une part, le blogueur s’assure du contenu avec un minimum d’efforts et, d’autre part, l’invité bénéficie d’un lectorat et/ou d’un lien donnant vers son site.

Matt Cutts : le guest-blogging à des fins SEO est du spam

Le chef de l’équipe anti-spam a publié le 20 janvier 2014, un nouveau billet sur son blog pour expliquer aux webmasters que « payer » pour booster son PageRank est considéré comme étant du black hat et est donc interdit.

Google ne s’est pas contenté d’avertir et a fait récemment des semences dont les victimes étaient Buzzea et MyblogGuest, des plateformes spécialisées en guest-blogging.

Google fait marche arrière

Suite à ces événements les webmasters ont sollicité Matt Cutts pour avoir plus de spécificités, le guest-blogging n’étant pas toujours une pratique employée dans un souci de gain rapide en Page Rank.

Pour tenter d’éclaircir la situation, un spécialiste britannique en référencement a posé la question suivante :

« Google va-t-il pénaliser toutes les plateformes de guest-blogging dans les prochains mois ? Que faut-il faire pour éviter une telle sanction ? »

Etonnant, en réponse à cette question Matt Cutts a affiché un certain retrait quant à sa position préalable. Et pour cause : la grande difficulté à distinguer le guest-blogging naturel du spammeur.

Affaire à suivre …

Laisser un commentaire

* Champs obligatoires