Contact

Vous avez un projet et souhaitez collaborer avec nous ?

Vous avez du talent et êtes ultra-motivé pour rejoindre
une équipe de passionnés ?

Ecrivez-nous ou contactez-nous par téléphone.

* Champs obligatoires

8 rue Al Farabi90000 Tanger

Tél : 00 212 (0)5 39 37 39 48
Tél : 00 212 (0)5 39 32 11 18
Email :

Blog

Décryptons l’essentiel de la communication d’influence

supprimer la pub

Le prix d’Internet sans la pub

0 commentaires

S’il y a bel et bien une chose que les usagers du net dans leur ensemble méprisent, c’est la publicité. Pas besoin en effet de mener une étude pour savoir que les internautes les ignorent méthodiquement ou les ferment systématiquement dès qu’elles apparaissent. Cependant, comme tend à le démontrer une étude récente menée au Royaume-Uni, la publicité sur internet est peut-être un mal pour un bien. Comment serait Internet sans pubs ?

Un peu d’histoire
A ses débuts, la publicité sur internet ne ressemblait pas réellement à ce qu’on connaît de nos jours. En effet, les toutes premières publicités du net étaient véhiculées par courrier électronique. Ce sont ces premières annonces commerciales qui ont d’ailleurs donné naissance à l’utilisation des spams comme outils publicitaires. Dans ce cadre, il faut savoir qu’à ses débuts, que ce soit sous la forme d’ARPANET ou de NSFNet, la publicité à des fins lucratives était interdite. 
Mais le succès des premiers spams et la portée grandissante d’internet ont tôt fait de susciter de nombreux intérêts. Les publicitaires ont en effet rapidement adapté ce nouveau média de communication à leurs besoins. Les affichages et bannières publicitaires font ainsi leur apparition au cours des années 1990, au moment où les propriétaires de pages web cherchent encore des solutions pour financer leurs contenus. Avec le temps, la publicité sur Internet est ensuite rentrée dans les habitudes, même si l’habitude du moment consiste à l’ignorer.

Etat des lieux 
Le marché de la publicité sur Internet a aujourd’hui une dimension gigantesque. Une étude a en effet évalué le montant investi dans les publicités en ligne à 6,3 milliards de dollars, rien qu’aux USA. Pas surprenant alors que des services comme Adblock qui visent à protéger l’internaute des publicités voient le jour. De plus en plus de navigateurs intègrent également des technologies similaires pour empêcher les publicités de s’afficher.
Conséquence : on constate une nette diminution du rendement des bannières et des vidéos publicitaires. Seulement, a-t-on réellement réfléchi aux conséquences réelles d’un Internet sans pubs ? Il faut en effet savoir qu’une perte complète d’efficacité de ces publicités entraînerait l’abandon de ce média par les publicitaires, avec pour conséquence logique, une hausse du prix de l’accès à internet. En répercutant le montant investi dans la pub au niveau national sur la facture des usagers, une étude menée au Royaume-Uni a ainsi démontré qu’il faudrait débourser individuellement 170 euros supplémentaires chaque année pour pouvoir naviguer sans être dérangé par une quelconque publicité. Un montant qui, s’il semble raisonnable pour certains, est clairement beaucoup trop élevé pour 98% des personnes interrogées dans le cadre d’un sondage.

En somme, même si la pub en ligne importune assez souvent, elle semble être un peu garante d’un accès global peu coûteux au net. En attendant donc de se départir peut-être un jour de ce fardeau, on ne peut que s’interroger sur les nouvelles techniques qu’emploieront les publicitaires pour nous motiver à visionner les pubs.

Laisser un commentaire

* Champs obligatoires