Contact

Vous avez un projet et souhaitez collaborer avec nous ?

Vous avez du talent et êtes ultra-motivé pour rejoindre une équipe de passionnés ?

Ecrivez-nous ou contactez-nous par téléphone.

 

* Champs obligatoires

Veuillez laisser ce champ vide.

8 rue Al Farabi90000 Tanger

Tél : 00 212 (0)5 39 37 39 48
Tél : 00 212 (0)5 39 32 11 18
Email :

Blog

Décryptons l’essentiel de la communication d’influence

Facebook, WhatsApp, Facebbok rachète Whats App, SnapChat, Google, Réseaux sociaux, Messagerie instantanée

Rachat de WhatsApp : Facebook plus gourmand que jamais … mais pourquoi ?

0 commentaires

Que pourrez-vous vous offrir comme cadeau d’anniversaire avec un montant à 11 chiffres ?

Votre cerveau surchauffe ? Demandez donc à Facebook. 😉

Pour fêter convenablement son 10ème anniversaire, le géant des réseaux sociaux s’est offert WhatsApp, le service à succès de messagerie instantanée pour Smartphones, avec la modique somme de 19 milliards de dollars. (PIB de l’Afghanistan)

Tant convoitée par Google, l’application fini entre les mains de Facebook. Mais pourquoi l’achat de WhatsApp était-il si important ?

WhatsApp : l’application en plein essor

Fondé en 2009, WhatsApp est aujourd’hui le service de messagerie le plus populaire dans le monde, avec quelques 450 milliards d’utilisateurs actifs par mois.

Chaque jour, près de 16 milliards de messages sont envoyés sur la plateforme, contre 32 milliards reçus. Un total de près de 50 milliards, soit le nombre de SMS envoyés dans le monde.

Une méga transaction : pourquoi Facebook a cassé sa tirelire ?

Sachant que Facebook possède déjà son application de messagerie gratuite, l’acquisition de WhatsApp n’est-elle pas une cannibalisation ?

Facebook a du mal à innover, alors que WhatsApp cartonne, avec un taux d’engagement supérieur à celui du géant bleu. Ce rachat offre, d’une part, à ce dernier des perspectives de croissance, et d’autre part, lui permet de contrôler l’évolution de son ex-concurrent.

WhatsApp est aussi la solution tant recherchée par Facebook pour toucher les marchés-clés. Populaire et solidement implantée en Asie, en Afrique et en Amérique du Sud, l’application permettra à Facebook de tirer profit de ces marchés en pleine croissance … un lot de consolation pour sa perte en vitesse chez les adolescents.

Quel business model pour WhatsApp ?

«Nous  nous concentrerons pour l’instant sur la croissance de la base utilisateurs. Quand un service atteint un milliard d’utilisateurs, il acquiert automatiquement de la valeur. » dit Mark Zuckerberg.

Selon Jan Koum, directeur de WhatsApp, l’application continuera d’être clean et affirme : « Pas de pub, pas de jeux, pas de gimmicks. »

Et la rumeur sur le lancement des appels numériques gratuits alors ? … silence radio !

Enfin, rappelant que 3 jours après son rachat, WhatsApp a connu une panne mondiale qui semble être liée à des problèmes de serveur.

L’application commence-t-elle à payer le prix de sa popularité ?

Laisser un commentaire

* Champs obligatoires