Contact

Vous avez un projet et souhaitez collaborer avec nous ?

Vous avez du talent et êtes ultra-motivé pour rejoindre
une équipe de passionnés ?

Ecrivez-nous ou contactez-nous par téléphone.

More

* Champs obligatoires

8 rue Al Farabi90000 Tanger
Tél : 00 212 (0)5 39 32 11 18
Email :

Blog

Décryptons l’essentiel de la communication d’influence

Facebook, J'aime, Droit à la liberté d'expression

J’aime : un droit constitutionnel

0 commentaires

Mercredi 18 septembre, la cour d’appel  fédérale américaine a déclaré que presser le bouton “J’aime” de Facebook  fait désormais partie du droit à la liberté d’expression, défendu par la constitution.

“J’aime” – donc je suis

Le déclencheur est l’affaire d’un ancien assistant du shérif américain licencié pour avoir approuvé la page Facebook d’un concurrent politique de son employeur lors d’une élection en 2009, et ce, via la fonction « J’aime ».

Dans sa décision, la cour déclare que  cet acte peut être considéré comme étant un moyen d’expression : « Aimer la page d’un candidat exprime l’accord et le soutien apportés par l’internaute … c’est l’équivalent sur Internet d’une pancarte plantée dans son jardin ».

Un grand pas dans le monde digital, où les embranchements légaux liés aux libertés constitutionnelles restent encore indéfinis.

Facebook qui soutenait l’affaire a félicité cette décision, ainsi que le puissant syndicat ACLU qui a affirmé qu’ « aimer » un contenu constitue un moyen d’expression net et symbolique qui justifie une protection constitutionnelle.

Facebook est donc un porte-voix formidable … à utiliser avec sagesse.

 

Laisser un commentaire

* Champs obligatoires