Contact

Vous avez un projet et souhaitez collaborer avec nous ?

Vous avez du talent et êtes ultra-motivé pour rejoindre
une équipe de passionnés ?

Ecrivez-nous ou contactez-nous par téléphone.

More

* Champs obligatoires

[honeypot npt]

8 rue Al Farabi90000 Tanger
Tél : 00 212 (0)5 39 32 11 18
Email :

Blog

Décryptons l’essentiel de la communication d’influence

Transformation numérique et ubérisation

Ubérisation : le retour des petits boulots

0 commentaires

Exemple le plus marquant et le plus évocateur de la lutte entre deux mondes depuis l’essor de la transformation digitale, l’ubérisation est passée en quelques années du statut de semi-plaisanterie à celui de nouveau concept sociétal.

« Ubérisation » par ci, « ubérisation » par là…
L’apparition du terme date de 2014, avec l’affaire « Uber », la startup californienne qui s’est fait connaître lors de son bras de fer avec les taxis parisiens. Le principe ? Proposer, via une simple application, un service de mise en relation entre des chauffeurs et des particuliers souhaitant se déplacer. L’essence de l’économie dite « collaborative » repose sur cette nouvelle tendance digitale : des applications qui permettent la mise en commun de ressources, quelles qu’elles soient, par la création de réseaux ou de communautés de particuliers. Décriée par les acteurs historiques de ces anciens marchés, l’économie collaborative est massivement plébiscitée par le grand public qui acquiert, par son biais, une réelle sensation d’autonomie.

La nouvelle tendance digitale : les plateformes de consommation collaborative
Aucun secteur n’est épargné par cette transformation digitale. De l’hôtellerie avec Airbnb à la location de voiture avec Drivy, en passant par les annonces d’emploi sur Leboncoin. Avec un marché qui représentait déjà plus de 20 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2013, et estimé à près de 300 milliards d’euros d’ici 2025, on comprend qu’il s’agit de bien plus qu’une tendance digitale. Une nouvelle économie est en train de se créer et va sans doute modifier notre quotidien, notre façon de travailler. Désormais, tout un chacun peut compléter ses revenus voire s’installer à son compte et proposer un bien ou un service à un particulier, sans intermédiaire. Cette transformation des pratiques va bien sûr avoir un impact sur les lois existantes, et de nouvelles codifications, notamment autour du travail, vont devoir être posées.

A suivre…

Laisser un commentaire

* Champs obligatoires