Contact

Vous avez un projet et souhaitez collaborer avec nous ?

Vous avez du talent et êtes ultra-motivé pour rejoindre
une équipe de passionnés ?

Ecrivez-nous ou contactez-nous par téléphone.

More

* Champs obligatoires

8 rue Al Farabi90000 Tanger
Tél : 00 212 (0)5 39 32 11 18
Email :

Blog

Décryptons l’essentiel de la communication d’influence

Wordpress, CMS, attaque pirate, Google, Google Authenticator

WordPress victime d’une attaque informatique massive

0 commentaires

Le week-end du 6 avril peut-être qualifié de noir par l’équipe de la start-up Automattic.

Ainsi, une attaque informatique a été menée à l’encontre de milliers de sites et blogs, hébergés par WordPress, dans le monde.

Un botnet basé sur des milliers de PC zombies

Le site de gestion de contenus WordPress, utilisé selon W3Tech, par 17% des sites Internet dans le monde, s’est vu sujet à des attaques informatiques de grande ampleur.

Le coupable serait un réseau de botnets, basé sur près de 100 000 pc zombies, utilisé pour essayer de forcer l’accès aux espaces « admin » des sites en question. Les pirates ont testé des séries de combinaisons de mots de passe jusqu’à en trouver les bons.

L’hébergeur HostGator a fait état de cette attaque : « Au moment où nous écrivons ces lignes, tous les hébergeurs de WordPress subissent une attaque massive, continue et hautement distribuée, contre leurs systèmes […] Cette attaque est bien organisée, et encore une fois, elle est très, très distribuée. Nous avons dénombré plus de 90 000 adresses IP impliquées dans cette attaque […] »

Sécuriser d’urgence ses comptes WordPress

Matt Mullenweg, fondateur de WordPress, a confirmé les attaques par botnet et conseille tous les utilisateurs WordPress de ne plus utiliser « admin » comme identifiant, tout en veillant à adopter un mot de passe ultra-sécurisé, pas facile à trouver.

Le CEO d’Automattic, conseille même d’opter pour une double-authentification. Pour ce fait, on vous propose d’utiliser Google Authenticator, un système d’identification en deux temps développé par Google depuis quelques années.

Laisser un commentaire

* Champs obligatoires